Confinement & Activités à distance : “Il vit de quoi un(e) animateur(trice) en ce moment ?”

Une interview de Nadine Guillaume-Labesse, éducatrice sportive, qui propose des activités de gym pour tous les âges à l’Agopop ; et qui a su se réinventer pour continuer à assurer ses séances à distance avec dynamisme et bonne humeur !

Merci à Nadine et à tous nos autres animateurs qui font un travail formidable pendant cette période complexe !

Pourquoi faire des séances de gym en visio ? 

Pour maintenir le lien, cela m’est apparu comme une évidence. Les gens ont besoin de rester en contact.

C’est aussi une solution pour suivre un cours, c’est important de poursuivre l’activité physique.

En plus les contenus de séance sont enregistrés comme ça les personnes peuvent les voir en vidéo, et reprendre tranquillement.

Visio ou présentiel : quelle différence ? Préparation, échanges … est-ce que cela permet un réel contact ?

Le travail est encore plus important en visio. Il faut donner plus de détails pour être très clair sur les postures. Il est nécessaire que ce soient des personnes qui suivent mes cours habituellement, je les connais et ils ont l’habitude de mes exercices. Je prépare bien mes cours pour être sûre que les gens suivent bien.

C’est plus sollicitant, ma vigilance est plus importante pour regarder les vignettes de chaque participant sur mon écran : je veille à leur position et je leur donne le plus de détails possible.

Je gère plus de choses que d’habitude comme “la technique”.

Il faut optimiser sa préparation pour que la séance soit suivie facilement par l’ensemble du groupe.

Oui, je dirais que cela permet un réel contact. Les enfants font coucou, on peut se raconter des choses. On est vraiment ensemble !

Quelles sont les retours des participants ?

J’ai de bons retours des participants, excepté pour les coupures techniques.

Il faut toutes les conditions pour suivre une visio : Il peut manquer de place chez soi, de calme … certaines personnes peuvent ne pas aimer le faire chez elles, d’autres aiment montrer leur intérieur.

De bons retours, mais aussi des mitigés, pour certains c’est mieux que rien !

Certains rejettent ce fonctionnement. Il faut respecter le choix de chacun.

Quel est ton ressenti ? Comment as-tu vécu cette période de reconfinement ?

Je suis fatiguée car c’est plus sollicitant. Faire une visio, c’est moins évident que d’animer une séance en réel. Cependant je n’ai pas l’impression d’être confinée, je travaille de la même façon !

As-tu une anecdote à nous raconter sur cette phase ?

Oui ça peut être drôle parfois … Je dis bonjour au chien, au chat … Ce matin un chien est arrivé sur sa maitresse qui faisait son cours.

Les petits frères viennent essayer avec leur soeur.

On a pas mal d’occasion de rire. Cela fait du bien à tous de rire. On voit alors qu’au bout du compte on passe un très bon moment.

Te sens-tu toujours animatrice ?

Oui il faut animer encore plus. On est obligé d’être encore plus créatif, de sortir de son domaine, je ne gère pas que le sport, mais aussi la musique, la vidéo … J’ai le soutien de mes enfants pour la mise en place. Il faut faire preuve de plus d’imagination, affiner encore plus son travail.

Ce qui motive c’est le retour des gens, les sourires, leurs remerciements.